Recourir au conseil
Entreprises, faites l’expérience d’une mission réussie !
Philippe LATAPIE

Tableau4 - Galerie de portraits de consultants

1.Le consultant gourou

Il parle volontiers de ses prix d'intervention exorbitants, de son agenda surchargé, de ses prédictions, et du succès de sa dernière conférence. Quand il s'agit d'ëtre pratique et concret, il a quelques difficultés d'adaptation, il aura de toute façon peu de temps à vous consacrer.

Ne pas le confondre avec le consultant expert, maîtrisant son domaine d’une façon approfondie et capable d’en faire profiter ses interlocuteurs en s’adaptant à leurs besoins.

2. Le consultant magistral

Très à l’aise en pédagogie magistrale, il ne cesse d’expliquer ce qu’il faut faire et la manière dont il faudrait s’y prendre. Mais il lui est difficile d’admettre que ce n’est pas nécessairement la question du comment faire qui fait défaut mais plus la volonté et la motivation d’agir.

Ne pas le confondre avec le formateur (ou le consultant formateur, différenciant les deux activités), capable en toutes circonstances de se montrer pédagogue et non dogmatique.

3. Le consultant technologique

Au début, ce n’est pas le métier du conseil qui l’attirait, d’ailleurs il a encore souvent du mal à comprendre pourquoi on l’appelle ainsi. Il est convaincu que les nouvelles technologies sont incontournables, cela le passionne au point de dénigrer le questionnement des entreprises.

Ne pas le confondre avec le consultant formé aux nouvelles technologies, maîtrisant leurs potentialités, mais capable aussi d’en appréhender les limites.

4.Le consultant méthodologue

Comment les entreprises pourraient-elles se passer de toutes ces méthodologies plus prometteuses les unes que les autres ? Pour le champion en méthodologie, la méthode est plus importante que le problème posé. Il a plus confiance en elles que dans ses interlocuteurs.

Ne pas le confondre avec le consultant disposant d’un savoir-faire et d’outils susceptibles de gagner du temps ou de clarifier un problème.

5. Le consultant passe partout

Il prétend être compétent sur tous les sujets touchant à l’entreprise, il a toujours un cas ou une situation en mémoire dans lequel il a fait mieux que les autres. Il ne comprend pas pourquoi on cherche l’avis d’un spécialiste puisque lui-même est spécialiste de tout.

Ne pas le confondre avec le consultant généraliste, capable d’aborder, grâce à sa grande expérience, des sujets divers et variés avec un questionnement toujours pertinent

6. Le consultant numérique

Pour lui, tout se résume par des chiffres. Il a peu confiance dans ce que les gens disent et pensent. Sa capacité à raisonner en lignes et en colonnes lui fait oublier la dimension humaine, l’approche qualitative le rebute, les idées nouvelles lui font peur.

Ne pas confondre avec le consultant rigoureux, toujours à la recherche d’indicateurs mesurables pour conforter des pistes d’action ou contrôler une hypothèse.

Extrait du chapitre 3 – « Profils des consultants » pages 44 et 45

Le livre comporte 24 tableaux qui
synthétisent d’une manière claire
et très visuelle les moments forts
de toute mission de conseil.

A eux seuls, ils permettent d’appréhender l’essentiel de la démarche avec des conseils utiles et pratiques.

Liste des tableaux

  • T1   – Principaux motifs du recours au conseil
  • T2   – Chiffres clés du marché du conseil
  • T3   – Conseil : Principaux domaines d’intervention
  • T4   – Galerie de portraits de consultants
  • T5   – Modes d’intervention et apports du consultant
  • T6   – Guide d’élaboration du cahier des charges
  • T7   – Principales attentes à l’égard d’un consultant
  • T8   – Scénario catastrophe, côté « consultant »
  • T9   – Ce que recherche le consultant
  • T10 – Les clés d’une proposition à valeur ajoutée
  • T11 – Test d’évaluation des propositions
  • T12 – Critères de labellisation pour le Conseil
  • T13 – Modèles économiques du conseil - Comparatif
  • T14 – Lancement de la mission – Pièges à éviter
  • T15 – Boîte à outils du consultant
  • T16 – Clients-Consultants : le bon PARI !
  • T17 – Relations Clients-Consultants – Vecteurs positifs
  • T18 – Réunions d’état d’avancement – Questions clés
  • T19 – Décalages dans la relation Client - Consultant
  • T20 – Livrables : bons et mauvais rapports
  • T21 – Petite histoire des concepts en management
  • T22 – Management par les coûts / par la valeur
  • T23 – Critères d’évaluation d’une mission
  • T24 – Synthèse - L’expérience d’une mission réussie
  • philippe latapie © 2006